Atradius est confiant quant à l’avenir de l’assurance-crédit

Atradius est confiant quant à l’avenir de l’assurance-crédit

Posted by on Juil 25, 2017 in Divers

Atradius est confiant quant à l’avenir de l’assurance-crédit

Le secteur de l’assurance crédit ne cesse d’attirer les convoites quant à ses tarifs. En effet, les professionnels comme Filiassur, Axa et autres sont en compétition permanente au tour des prix. Mais, la situation semble s’améliorer, notamment du coté d’Atradius, le numéro deux mondial du secteur, qui a jugé le secteur de porteur après avoir publié ses résultats. Cependant, la pression sur les prix reste toujours aussi forte que l’on imagine.

La baisse du ratio de sinistralité favorise la croissance 

Dans une interview aux Echos, le président du directoire d’Atradius, Isidoro Unda, a déclaré que les prix du directoire ont baissé de 5% en moyenne en 2016. Ceci reste favorable pour l’organisme, notamment en marge de la grande compétition qui existe entre les grandes entreprises du secteur. Cependant, cette amélioration de la situation reste dépendante toujours de l’évolution du ratio de sinistralité qui détermine les prix.

La baisse de ce ration signifie l’amélioration de l’économie. « C’est le signe que l’environnement économique s’est amélioré avec une baisse des défaillances sur de nombreux marchés », explique Isidoro Unda. Pour le cas du numéro deux mondial, contrôlé par l’assureur espagnol Grup25o Catalana Occidente et basé à Amsterdam, le ratio de sinistralité a baissé en 2016 de 1,9 point pour se situer au tour de 41,6%. Atradius a réalisé une hausse de son chiffre d’affaires de 2,5% pour le porter à 1,76 milliards d’euros en enregistrant une hausse de 18,8% dans son résultat net se situant à 212 millions d’euros.

La croissance passe par les grands pays européens

Si le numéro deux mondial du secteur a qualifié l’assurance crédit d’un secteur porteur de croissance, c’est qu’il prévoit bien une amélioration de son chiffre d’affaires pour les années à venir. En termes de prévision, Atradius table sur une croissance de 3,6% pour 2017, surtout après avoir réalisé trois bons premiers mois.

« Elle proviendra à la fois du gain de nouvelles affaires mais aussi du fait que le chiffre d’affaires de nos clients devrait augmenter. C’est sur leur chiffre d’affaires que sont calculées les primes », note Isidiro Unda. Le directoire est confiant quant à sa réussite et estime que sa croissance passerait par les économies des grands pays européens à savoir la France, l’Italie, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Espagne où l’organisme réalise ses meilleurs résultats. En revanche, l’émergence des certaines autres économies qui affichent de bonnes performances dans le secteur reste encourageante pour le directoire.

.

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services