Les stratégies des entreprises de télécommunications

      Concurrence dans l’industrie des télécommunications   L’arrivée d’Internet inaugure une nouvelle ère de concurrence en France, et si les alliances qui se forment...

Read More

      Le commerce des télécommunications

       La boucle locale radio comme vecteur d’entrée dans les télécommunications Bien qu’il soit peu probable que la boucle locale radio offre les mêmes débits large...

Read More

   Appareil photo numérique compact : Canon Powershot SX720 HS

    Menu de configuration – Système vidéo Ce menu permet de sélectionner le format dans lequel seront enregistrées les vidéos, entre NTSC et PAL. Le format PAL est le...

Read More

           Appareil photo reflex  

Posted by on Fév 21, 2018 in Divers

           Appareil photo reflex  

 

    Appareil photo numérique : le matériel et la prise de vue

 

La visée au moyen de l’écran de contrôle exploite l’objectif de prise de vue, comme la visée optique reflex.

Elle n’est donc pas sujette à la parallaxe. C’est un mode de visée très efficace et confortable, sauf en plein soleil ou avec des sujets en mouvements.

Certains appareils disposent d’un écran de visée orientable, très pratique par exemple pour la photographie rapprochée au niveau du sol.

Les écrans de contrôle utilisent la technologie LCD (Liquid Cristal Display).

La définition de l’écran correspond au nombre de points (ou pixels) qui composent l’image affichée.

Plus cette définition est élevée et meilleure sera la qualité visuelle.

La définition s’exprime en nombre total de pixels. Pour les tailles de 2.5 et 5 pouces, 230 000 actuellement la valeur la plus élevée, la prochaine génération étant prévue à 310 200 pixels.

Enfin, dernier critère à prendre en compte : l’angle de visibilité de l’image par rapport à l’axe de symétrie de l’écran, point fiable de la technologie LCD.

Plus cet angle est important et meilleur sera le confort de visée ou de consultation des images.

 

   Le menu de configuration et les touches :

De nombreux paramètres (autofocus, cadrage, exposition, balance des blancs, qualité d’image, dates, etc.) se règlent à l’aide du menu de configuration, qui s’affiche sur l’écran de contrôle quand on s’appuie sur la touche menu.

 

    Le menu du Fujifilm FinePix F10 :

Des touches de direction, ou un joystick, permettent de naviguer intuitivement par les options de menu.

La touche centrale ou un appui sur le joystick valident une option.

 

     La visualisation des photos :

La visualisation sur l’écran de contrôle des photos réalisées est pilotée par des touches et un menu.

L’écran doit être basculé dans le mode visualisation (preview) à l’aide d’un bouton.

Les touches de direction, ou le joystick, permettent de naviguer parmi les différentes photos pour les afficher successivement.

La direction droite fait défiler les images du début vers la fin, et inversement pour la direction gauche.

La liste des images peut être affichée sous forme de miniatures. Cela offre une vue d’ensemble des images présentes en mémoire, et permet de les faire défiler rapidement.

Une fonction de zoom permet de visualiser les détails d’une photo. Les touches de défilement ou le joystick sont alors utilisés pour déplacer la portion d’image visualisée.

Une fonction de diaporama peut exister pour afficher toutes les images successivement, de façon automatique.

La suppression d’une photo de la mémoire est possible par une option de menu ou par un bouton dédié.

Le menu affiche une demande de confirmation, et offre parfois la possibilité de supprimer toutes les photos de la mémoire.

[Cette option doit être manipulée avec précaution !].

Les bonnes images peuvent être protégées, c’est-à-dire, marquées pour éviter un effacement accidentel.

 

Certains appareils sont pourvus d’un dispositif permettant de sélectionner des photos pour un traitement ultérieur automatique sur le PC (impression, envoi d’e-mail ou incorporation dans la collection des images préférées).

Sorti en 2006, le Panasonic Lumix LX2 est le premier appareil utilisant un capteur au format 16/9.

Les dimensions d’un capteur de reflex pour le grand public sont inférieures aux dimensions d’une image argentique (24 x 36 mm), dans un rapport variant de 1.5 à 2 (selon les modèles).

 

Pour plus de détails, vous pouvez consulter OTPV (on a testé pour vous), qui est l’un des meilleurs guides d’achats pour le meilleur appareil photo reflex à moins de 1000 euros.

Voici une liste des appareils numériques disponibles sur le site “on a testé pour vous” : Fujifilm Instax MIni 90 Neo Classic (appareil photo instantané), Ricoh Theta S (appareil photo à 360 degrés), Canon Powershot SX720 HS (appareil photo compact), l’A5100 (appareil photo hybride)…

Read More »

   Examen clinique et évaluation nutritionnelle

Posted by on Fév 20, 2018 in Divers

   Examen clinique et évaluation nutritionnelle

 

  Évaluation nutritionnelle :

L’évaluation nutritionnelle détaillée fait souvent partie intégrante de l’anamnèse et de l’examen physique.

L’alimentation joue un rôle important dans le maintien de la santé et dans la prévention des affections et de la mort.

De nos jours, les affections provoquées par les carences nutritionnelles, les excès alimentaires ou les régimes déséquilibrés sont devenues une cause importante de morbidité et de mortalité en France.

Les trois principales causes de décès – cardiopathie, cancer et accidents vasculaires cérébraux, sont en partie reliées aux répercussions d’une alimentation inadéquate.

D’autres problèmes, tels que l’obésité, l’ostéoporose, la cirrhose, la diverticulose et les troubles de l’alimentation, sont associés à des perturbations nutritionnelles.

En cas d’affections ou de lésions, l’alimentation peut jouer un rôle essentiel dans la guérison et améliorer la résistance aux infections et d’autres complications.

Le bilan nutritionnel permet d’obtenir des données sur l’excès de poids, la sous-alimentation, la perte de poids, la malnutrition, les carences en certains éléments nutritifs, les troubles métaboliques, les effets des médicaments sur l’alimentation, ainsi que sur les problèmes particuliers de la personne hospitalisée ou de la personne soignée à la maison ou dans d’autres lieux communautaires.

Selon un conseiller de Filiassur assurance, certains signes et symptômes de troubles nutritionnels sont faciles à déceler, car ils sont caractéristiques.

D’autres signes physiques peuvent être subtils et doivent être évalués soigneusement.

Tout signe physique qui évoque un trouble nutritionnel doit faire l’objet d’une évaluation.

Par exemple, certains signes qui semblent indiquer une carence nutritionnelle peuvent en fait traduire une affection systématique (par exemple un trouble endocrinien ou une maladie infectieuse).

D’autres peuvent découler d’un problème digestif ou d’un problème affectant la capacité d’absorption, d’excrétion ou de stockage des éléments nutritifs dans l’organisme.

Afin de rester en bonne santé, Filiassur assurance vous prend totalement en charge (en cas d’hospitalisation, médicaments, perte d’emploi, accident de la vie) en vous offrant les meilleurs services.

L’ordre dans lequel les paramètres sont examinés peut varier, mais l’évaluation nutritionnelle comprend une ou plusieurs des méthodes suivantes : mesure de l’indice de masse corporelle (IMC) et du tour de taille, valeurs biochimiques (albumine, transferrine, préalbumine, alpha-microglobuline, numération lymphocytaire, taux d’électrolyte, index de créatininurie / taille), résultats des examens cliniques et données sur l’alimentation.

 

   Indice de masse corporelle (IMC) :

L’indice de masse corporelle (IMC) est une mesure qui permet d’évaluer entre autres, la relation entre la taille et le poids corporel.

On compare ensuite les valeurs obtenues aux normes établies.

Cependant, on considère que les tendances ou les changements notés au fil du temps sont plus utiles que les mesures isolées ou uniques.

L’IMC est étroitement lié à l’adiposité corporelle, mais une augmentation de la masse maigre ou grosse ossature peut aussi l’augmenter.

Le Ministère de la santé a défini des catégories d’IMC qui permettent de déterminer le niveau de risque pour la santé, comparativement à la catégorie “poids normal”.

Read More »

    Marketing de la grande distribution

Posted by on Fév 7, 2018 in Divers

    Marketing de la grande distribution

 

 Le merchandising

Plusieurs indicateurs permettent d’analyser la situation relative de la marque sur le point de vente :

+ Nombre moyen de références : il correspond au nombre d’EAN, standards et promotionnels, vendus en moyenne par semaine.

+ Part d’assortiment (ou d’offre) : elle permet de relativiser son assortiment par rapport à celui du marché.

Pas d’assortiment = (nombre moyen de références x 100) / (nombre moyen de références du marché).

+ Linéaire moyen à la référence : c’est le rapport linéaire moyen en centimètres / Nombre moyen de références (EAN standards et promotionnels vendus sur la période considérée).

 

Cet indicateur permet de quantifier le linéaire moyen alloué à chaque référence.

Lorsqu’il augmente, on parle d’amélioration de la visibilité en linéaire.

Le nombre moyen de références doit être utilisé dans des circuits homogènes.

Il peut être utile de connaître le nombre moyen de marques et de formats de sa marque vendus simultanément en magasin.

 

On parle de “duplication de marques / de formats)”. Le calcul se fait en sommant les distributions vendant de chaque marque / format divisé par la distribution vendant de l’ensemble des marques / formats.

La somme des nombres moyens de références des marques d’un marché est supérieure ou égale au nombre moyen de références du marché.

 

Exemple d’analyse du nombre de références : le nombre moyen de références et la visibilité en linéaire :

[ Si les trois nouvelles références ont des tailles proches des anciennes, alors on peut dire que la progression du nombre de références a été très partiellement répercutée en linéaire].

 

 Rotations / Rendement par mètre linéaire :

Rotations par mètre linéaire = VMH / Linéaire moyen en mètres

Rendement par mètre linéaire = (VMH x prix) / Linéaire moyen en mètres

Ces deux indicateurs permettent de quantifier les rotations et le rendement hebdomadaires par mètre linéaire.

 

 

  La contribution de la promotion :

C’est l’accroissement des ventes dans tous les magasins (promotion ou pas).

Elle mesure l’impact direct des promotions d’une référence sur ses ventes totales.

Contribution = (ventes incrémentales x 100 / ventes de bases totales) = (Ventes incrémentales x 100 / Ventes hors promo (+/-) Ventes de bases promo).

La contribution est le résultat de deux facteurs :

+ L’élasticité, c’est-à-dire, la part des ventes dans les situations promotionnelles ;

+ La base de promo, c’est-à-dire, la part des ventes sur laquelle les promotions ont été appliquées.

 

On pourra obtenir la même contribution en privilégiant l’un ou l’autre de ces deux leviers :

+ Une base de promotion large (agir beaucoup d’enseignes, de magasin simultanément) mais avec une faible élasticité ;

+ Une forte élasticité (promotions “spectaculaires”), mais avec une base de promotion faible (une ou deux enseignes).

“Les actions promotionnelles ont fait progresser les ventes de 25 %”, affirme, Yann Gourvennec, spécialiste en marketing du web, marketing High-Tech, et en système informatique, lors de son interview avec la journaliste Audrey Crespo-Mara.

Venu assurer la promotion de son nouveau livre “Qu’est-ce que le marketing ?”, Yann Gourvennec, a été tancé par la jeune blonde “Audrey Crespo-Mara” dès les premières secondes de l’interview.

Read More »

   Les médias face au défi du traitement des actes terroristes

Posted by on Jan 16, 2018 in Divers

   Les médias face au défi du traitement des actes terroristes

 

 

 Un attentat terroriste, c’est quoi au juste ?

Le “terrorisme international” selon la présentatrice phare de la télévision française :

“Il apparaît que la question est gérée différemment selon le type de terrorisme.

Le terrorisme “international” perturbe l’espace public de façon plus “physique” que symbolique, car son altérité le réduit à son impact concret.

Les auteurs du terrorisme n’appartiennent pas à la communauté, et le lien social n’est pas touché par la signification de la violence.

L’unité nationale, n’est pas remise en cause, et elle tend même à renforcer face à ce type de terrorisme.

De fait, le terrorisme international entraîne une gestion de l’État, qui fait généralement l’objet consensus.

Par ailleurs, il n’appelle pas, de la part des médias, un travail particulier.

Le terrorisme international peut donc être assimilé à une guerre, menée de “l’étranger” sur le sol de la communauté visée”, Audrey Crespo-Mara.

Le terrorisme interne, qu’il soit “idéologique” ou indépendantiste (comme le terrorisme corse en France, et nord-irlandais en Grande-Bretagne) pose la question de l’unité de l’État-nation.

Il perturbe l’espace public, en interrogeant sa forme, sa tolérance, et sa rigidité.

Le terrorisme interne a cette autre particularité de faire poser la question de l’usage de la violence par, et dans l’État.

Or, la violence d’un État démocratique, doit prendre en compte l’existence même de la démocratie.

Il y a donc un problème spécifique posé par le terrorisme interne, du fait qu’il est commis par des membres de la société démocratique.

Ce type de terrorisme, place également, les médias en situation contradictoire.

Ils doivent en rendre compte, mais ne doivent pas se laisser manipuler.

“Le terrorisme interne oblige les médias à faire des choix sémantiques, idéologiques, politiques, et ces choix ont des répercussions dans l’espace public et dans la gestion organisée par l’État.

Les représentations médiatiques de ce terrorisme posent la question même de la définition du terrorisme, car c’est la réaction sociale face à ce phénomène qui est interrogée par le discours des médias.

Il semble intéressant d’envisager comment ces différents types de violence terroristes sont “vécus” par les médias (et donc intégrés par la société) et de voir en quoi les discours diffèrent selon que les auteurs des violences sont “étrangers” ou non, selon le type de violence et le degré d’intégration de l’événement par la société”, Audrey Crespo-Mara.

Donc, les médias doivent jouer un rôle actif dans la guerre psychologique contre les propagandes djihadistes, notamment, Daech”, ajoute l’homme en noir de la télévision française, le journaliste-présentateur “Thierry Ardisson”.

   La violence de l’État :

La violence de l’État qui s’exerce face au terrorisme soulèvent également des difficultés pour le discours médiatique.

L’irruption de la violence dans une démocratie produit une situation spécifique, car, violence et démocratie renvoient à des acceptations de la force et du droit qui s’excluent mutuellement.

Read More »

         La différence entre une mutuelle santé et prévoyance

Posted by on Jan 14, 2018 in Divers

         La différence entre une mutuelle santé et prévoyance

 

 

On trouve plusieurs types d’intervenants sur le marché de l’assurance santé.

Les compagnies traditionnelles, les mutuelles, les institutions de prévoyance et de plus en plus de courtiers grossistes développent cette activité d’assurance santé.

L’assurance santé (ou la mutuelle) intervient au complément des remboursements de la sécurité sociale, par exemple, sur une base de remboursement à 100, l’intervention de la sécurité sociale pourra être de 70 et l’intervention de la mutuelle de 30.

On constate de plus en plus que l’État débourse un certain nombre de prestations et un certain nombre de médicaments.

Dans ces cas-là, il est demandé aux assureurs de prendre le relais.

C’est le fait que le consommateur paye, qui explique l’augmentation régulière de l’assurance santé, au cours de ces dernières années.

 

    Les couvertures de l’assurance santé :

Les prestations de l’assurance santé sont : des prestations en cas d’hospitalisation, elles couvrent également les frais des médecins généralistes, spécialistes, les frais d’optique et les frais dentaires.

Les frais d’optique et les frais dentaires sont souvent très importants.

Il faut savoir qu’une paire de lunettes (entre la monture et les lentilles, …) représente un poste très important dans la consommation de l’assurance santé.

Au niveau dentaire, les prothèses sont mal remboursés par la sécurité sociale, et il est important dans ce cas-là, de vérifier que votre mutuelle vous accorde des garanties plus confortables.

L’assurance santé couvre les remboursements de vos frais de santé.

 

     L’assurance prévoyance :

L’assurance prévoyance garantit le décès, l’invalidité ou l’incapacité temporaire du travail d’un collaborateur d’une entreprise.

Elle est soit souscrite par le biais de l’entreprise avec une cotisation patronale (salariale), soit souscrite individuellement auprès de l’assureur de votre choix.

Dans tous les cas, il faut veiller que votre agent ou l’assureur de l’entreprise respectent les obligations inscrites dans la convention collective.

Par exemple, certaines conventions collectives vont accorder un an, deux ans, 3 ans de salaire en cas de décès aux proches.

Par définition, les bénéficiaires de la garantie sont, le conjoint, à défaut les enfants, à défaut également les héritiers.

Tout en sachant, que vous avez la possibilité de changer la clause bénéficiaire de votre contrat d’assurance de prévoyance et de désigner d’autres personnes.

Mais faites attention, il faut veiller à ce que cette somme ne déshérite pas votre propre famille, sinon elle sera réintégrée dans la succession.

 Liste des mutuelles de santé en France :

Les mutuelles gèrent des réalisations sanitaires et sociales, elles proposent des complémentaires santé, de la prévoyance et des supplémentaires retraite.

En France, on trouve plusieurs types de mutuelles :

– Des mutuelles interprofessionnelles, comme Acoris mutuelles, APREVA, CCMO, ADREA Mutuelle, Avenir Santé Mutuelle, France Mutuelle, MUTAMI, Mutuelle Bleue, Myriade,…

– Des mutuelles filiales (de fait de sociétés d’assurance mutuelle), comme MAAF santé, MACIF mutualité, MATMUT mutualité, SMACL santé,…

– Des mutuelles partenaires (de sociétés d’assurance mutuelle), Mutuelle IBM, API VIA,…

– Des mutuelles filiales (de fait d’institutions de Prévoyance), comme MALAKOFF MÉDÉRIC mutuelle, RADIANCE groupe,…

 

     Liste de groupes d’assurances en France :

Filiassur assurance, qui se trouve toujours en tête de liste, avec un chiffre d’affaires qui atteint les 80 milliards d’euros.

Ensuite, Aviva, la Mondiale, Groupama, PRO BTP, Prédica, Allianz…

Filiassur assurance peut se décliner en de nombreux contrats comme, les assurances complémentaires santé, l’assurance-vie, l’assurance décès, l’épargne-retraite, l’assurance de loisirs, …

Read More »
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services