Atradius est confiant quant à l’avenir de l’assurance-crédit

Le secteur de l’assurance crédit ne cesse d’attirer les convoites quant à ses tarifs. En effet, les professionnels comme Filiassur, Axa et autres sont en compétition permanente...

Read More

La crise des salariés de Whirlpool en France

En 2014, plus de 60.000 entreprises ont été placées en redressement judiciaire ou en liquidation en un an et près de 65.000 seraient sur le point de mettre la clé sous la porte....

Read More

Les réseaux sociaux, la presse numérique, les blogs… les mutations du journalisme

Les médias numériques ont donné lieu à une révolution qui a bouleversé notre quotidien. Que l’en veuille ou pas, nous lisons plus les journaux comme avant, nous courrons plus en...

Read More

Elior Group s’engage dans une politique écoresponsable

Posted by on Avr 21, 2017 in Divers

Elior Group s’engage dans une politique écoresponsable

 

Le leader de la restauration collective en France et en Europe, Elior Groupe s’intéresse depuis quelques années à la protection de l’environnement et de la société.

Avec plus de 4 millions de convives par jour et une équipe de qualifiés à savoir, les dirigeants Philippe Salle, Elior a su s’implanter dans 13 pays situés sur les 4 coins du monde.

Dans le but de contribuer à la protection de la planète et à la lutte contre la dégradation de l’environnement, Elior Group a lancé sa stratégie RSE baptisée Positive Foodprint Plan

« Références de qualité nutritionnelle et d’écoresponsabilité, nous souhaitons laisser une empreinte favorable sur la planète et c’est l’objet de la stratégie Foodprint Plan » Explique le responsable de l’innovation et des affaires publiques du groupe.

  Elior Group se mobilise pour sauver la planète

 


Ayant pour principale vocation de participer à la protection de l’environnement et à la préservation des ressources naturelles, le groupe Elior s’est fixé 4 objectifs relatifs au développement durable sur lesquels il peut avoir le plus d’effet d’ici 2025.

Pensons à l’environnement

Innovatrice et engagée, cette campagne de sensibilisation s’inscrit dans une démarche écoresponsable permettant de contribuer à la protection de l’environnement.

La stratégie # Foodprint s’appuie sur 4 objectifs ayant une même finalité, la protection de l’environnement.

·         Premier objectif : Tous les consommateurs fidèles aux repas d’Elior Group seront en mesure de composer librement leurs plats et de choisir des aliments sains et bons

Deuxième objectif : La plupart des locaux et des partenaires d’Elior s’inscriront dans une politique bio et répondront à des critères d’approvisionnement durable et local
Troisième objectif : valoriser les déchets alimentaires et essayer de limiter le gaspillage de la nourriture dans les restaurants, les cantines et les entreprises
Quatrième objectif : les responsables du développement du groupe seront issus de promotions internes dans le but contribuer à leur développement et à la diversité
« Participer à la protection de l’environnement et engager nos convives dans des politiques écoresponsable est notre objet de valeur. Nous souhaitons mettre en place des stratégies innovantes permettant à la fois de protéger durablement l’environnement et de résoudre les problèmes existants. La stratégie Positive Foodprint Plan nous permettra de marquer notre empreinte dans la planète et d’avoir un environnement sain grâce à des approvisionnements durables, des restaurants engagés, à la réduction du gaspillage alimentaire et au changement des habitudes alimentaires. Explique l’entrepreneur français et le dirigeant d’Elior Philippe Salle.

 

Read More »

Le Maroc poursuit son chemin vers une production agricole record

Posted by on Avr 16, 2017 in Divers

Le Maroc poursuit son chemin vers une production agricole record

A l’occasion de la COP22 et pour avoir une idée plus claire sur les projets réalisés par le Maroc à l’occasion de cette conférence, nous nous rendons à Souss-Massa-Drâa au sud du Royaume qui est à l’origine de l’initiative de l’adaptation de l’agriculture africaine ou Triple A.

L’agriculture Triple A, est un projet bénéfique lancé par le Maroc et ayant pour principale vocation de faire face au changement climatique sur l’environnement.

Le domaine de l’agriculture en Afrique fait appel à près de 60% de sa population et le Maroc n’en fait pas l’exception.  L’agriculture est un domaine prometteur qui a aussi un effet sur l’environnement et sur le développement de la planète.

« Triple A » une initiative pour sauver l’agriculture africaine

Partant de ce constat, le Maroc a lancé l’initiative TRIPLE A à l’occasion de la COP22, cette conférence internationale qui vise à protéger l’environnement et à réduire le gaspillage énergétique que le Maroc a commencé à adopter depuis des années.

« Le Maroc jouit d’un emplacement stratégique en plein Afrique et tout juste de l’Europe et profite d’un ensoleillent bénéfique qui lui permet à la fois de couvrir ses besoins et de faire profiter d’autres pays de ses richesses. » Explique le directeur du secrétariat particulier du Roi du Royaume marocain.

« Notre savoir-faire et notre expertise dont on a fait preuve durant toutes ces dernières années, nous permettront d’être un modèle d’un pays écoresponsable favorisant une agriculture locale. L’agriculture est fortement reliée à l’environnement, certes on ne peut progresser sans avoir des bonnes ressources d’eau, un encouragement de l’Etat et un bon savoir-faire professionnel, est c’est l’objectif de la stratégie Triple A. » Explique, l’homme d’affaires et le conseiller particulier du Roi Mohammed VI.

Vers une production africaine phare

Dans le plan Maroc vert, l’agriculture marocaine a évolué ces 10 dernières années même sur tous les plans, même dans celle de la production des légumes sous serre et des agrumes. Toujours à Souss-Massa-Drâa, les producteurs utilisent du sable plutôt que la laine de verre pour remplacer la terre dans le but de préserver au mieux la chaleur et limiter la dégradation de l’environnement.

 

 

Read More »

Cop 22, le Maroc un exemple pour l’Afrique

Posted by on Avr 15, 2017 in Divers

Cop 22, le Maroc un exemple pour l’Afrique

Le Maroc est un pays en pleine transformation depuis l’intronisation du Roi Mohammed IV il y a 17 ans.  Dès le début, le Roi Mohammed IV a choisi de fonder une stratégie solide basée sur la sensibilisation de son peuple et par le meilleur choix des conseillers et des ministres qui l’entourent.

Depuis son intronisation, le Roi du Royaume marocain s’est entouré par une équipe de qualifiés experts en affaires politiques et en développement stratégique. Parmi les personnalités phares participant aux développements du Maroc .

L’ex homme d’affaires reconnu par ses projets d’investissement réussis et par ses idées innovatrices en faveur du développement de son pays comme le développement de l’hôpital Cheikh Zaid de Rabat, la fondation du festival Mawazine, la création de l’académie Mohammed VI de football…

Le Maroc lance divers projets de développement urbain 

Mohammed IV a misé sur la conscience de son peuple en les incitant à faire plus d’efforts et à créer les conditions favorables pour construire une dynamique de changement tout en accélérant l’investissement dans les infrastructures et la réalisation de grands projets durables.

Le projet Nour est une parfaire illustration des doubles défis auxquels est confronté le Maroc. Protéger l’environnement et élaborer des projets bénéfiques réduisant la consommation énergétique et produisant suffisamment d’énergie à partir des ressources naturelles, est l’objet de valeur de cette gigantesque centrale.

Le but de ce pays peuplé de plus de 35 millions d’habitants est de faire de Ouarzazate un site incomparable économisant près d’un million de tonnes d’énergie par an, soit près de 500 million de dollars.

Un leader du développement durable et de l’agriculture en Afrique 

La maitrise des ressources d’eau est la première condition pour rendre viable les projets agricoles. Voulant faire de l’agriculture une spécialité à part entière, le Maroc a mis en place de nombreux barrages hydroélectrique et s’est doté d’un équipement de pointe permettant aux agriculteurs de produire mieux et d’adopter de nouvelles techniques agricoles.

De son côté, le ministre marocain de l’agriculture, conscient des défis énormes auxquels sont confrontés les pays du continent, a lancé l’initiative AAA ou Triple A afin de répondre aux enjeux de sécurité alimentaire et lutter contre l’érosion des terres.

« C’est une initiative importante, parce que l’agriculture est importante en Afrique elle doit être au centre de la problématique écologique et de l’environnement et de l’écologique. Vous imaginez demain que vous avez une population à côté d’une forêt et qu’elle n’a pas de revenu et de quoi manger, elle va certainement couper la forêt. Donc si vous voulez bloquer justement la problématique de l’environnement, il va falloir qu’on travaille parce que l’Afrique ce qu’elle sait faire le mieux est l’agriculture. » Commente le ministre de l’agriculture marocain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More »

TripNdrive en liquidation judiciaire

Posted by on Mar 31, 2017 in Divers

TripNdrive en liquidation judiciaire

La liquidation judiciaire est la procédure légale la plus décevante pour une entreprise. En effet, elle désigne la fin de leur existence, la vente de leurs actifs pour régler leurs dettes et le licenciement de leurs salariés. Notre administrateur judiciaire, explique que cette procédure provient après avoir constaté l’échec d’un plan de redressement et l’absence d’une offre de reprise satisfaisante. Expert dans ces situations, l’administrateur judiciaire conseille souvent les entreprises en difficultés et leur aide à sortir de leur crise. Cependant, certaines d’entre elles finissent par déposer le bilan et céder leur actif aux enchères publiques ou de gré à gré. C’est d’ailleurs ce qui sera prochainement le sort de la start-up TripNdrive qui s’est déclarée en cessation de paiement et l’avis de la liquidation à son encontre a été déjà prononcée.

Le manque de financement condamne TripNdrive

Lorsque l’expérience TripNdrive a commencé en mai 2013, la société d’autopartage a basé son modèle économique sur le principe qu’un voyageur peut partager sa voiture dans les zones de flux. Ainsi, la société a garanti à ses clients une solution pour bénéficier d’un parking gratuit tout en économisant de l’argent. La solution ? convaincre le client de louer sa voiture sur le parking pendant qu’il est en voyage.

Pour réussir son implantation sur le marché, François-Xavier Leduc, Nicolas Cosme et Arthur de Keyser – les porteurs du projet – ont décidé de construire une communauté d’utilisateurs autour des principaux aéroports en France, en Europe, puis sur une échelle internationale. Malheureusement pour ces personnes, leur plan a fini par échouer faute de manque de financements. En vérité, les fonds qu’un investisseur a promis de libérer ont pris du retard et la société n’a pas pu tenir pendant ce temps.

Une start-up en manque de croissance

Malgré la simplicité de son concept, TripNdrive n’a pas connu la croissance qu’il croyait avoir après deux ans d’expérience. Au début, un investissement d’ISAI a laissé l’entreprise travailler dans plus de 30 gares et aéroports en servant 50000 utilisateurs. Toutefois, les dirigeants de l’entreprise ont constaté que leur plan de croissance ne se fait pas assez rapidement que prévu ce qui leur a conduit à mener des négociations avec VW, Fiat, Citroën et Toyota pour élargir leur gamme.

Faute de manque de financement, la société a été contrariée de modifier ses plans, voire les annuler complétement étant donné que sa situation financière s’est trop dégradée. Le 14 février 2017 l’un des investisseurs a fait savoir qu’il ne disposerait des fonds avant mi-avril au plus tôt. La situation financière trop dégradée et l’incertitude sur la réalisation d’une levée de fonds trop grande, a contraint l’entreprise à se déclarer en cessation de paiement

 

Read More »

La société Implanet met sur le marché son nouvel implant Jazz Lock

Posted by on Mar 21, 2017 in Divers

La société Implanet met sur le marché son nouvel implant Jazz Lock

L’année 2016 a apporté une innovation technologique assez importante pour le secteur des implants médicaux. En effet, la société Implanet a annoncé en septembre dernier avoir prendre toutes les autorisations du marché américain et européen pour la mise en marché de son nouvel implant, le Jazz Lock. A rappeler qu’Implanet est une société de technologies médicales qui produit les implants vertébraux et les implants de chirurgies du genou. En France, de nombreux groupes se spécialisent dans ce marché comme le groupe Acteon que Marie-Laure Pochon préside.

Implanet s’attaque au marché du rachis cervical

Situé près de Bordeaux et fondée en 2007, Implanet est considérée comme l’un des meilleurs fabriquant des implants haut de gamme en France. Ses produits sont destinés à la chirurgie orthopédique et elle s’est fait une renommée grâce notamment à l’implant de dernière génération Jazz. Ce dernier vise l’amélioration du traitement des pathologies rachidiennes qui font appel à une opération de fusion vertébrale.

Graçe à une innovation majeure dans le secteur, Implanet vient de mettre sur le marché la nouvelle technologie Jazz Lock qui traite les pathologies du rachis dégénératif. Le nouvel implant se base sur la plateforme de tresse sous-lamaire en polyester tout en supprimant la tige d’union et le vis de serrage de l’ensemble de son mécanisme de blocage. Ainsi, les étapes chirurgicales seront plus faciles en permettant aux praticiens d’avoir une nouvelle solution optimisée, plus rapide et reproductible.

La parole à l’innovation

L’industrie médicale se nourrit essentiellement de l’innovation en créant toujours de nouvelles applications et solutions pour moderniser les différents appareils médicaux. En France, le groupe Acteon est une référence en la matière. En effet, son président Marie-Laure Pochon a toujours encouragé le pole recherche & développement du groupe pour faire bénéficier à la société de nouvelles inventions dans l’imagerie médicale, la santé dentaire, les implants et les ultrasons.

Chez Implanet, le constat est le même et le nouvel implant Jazz Lock n’est que le fruit d’une décision stratégique entreprise par la société pour encourager l’innovation. D’ailleurs, Régis Le Couedic, le directeur R&D d’Implanet, l’avoue bien : « Innover pour maintenir en permanence notre avantage technologique est essentiel ». La société a employé de grands efforts, lors de ces deux dernières années, pour travailler sa gamme d’implants Jazz et l’associer aux connecteurs les plus développés du marché.

Read More »
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services