Ramadan 2020 et coronavirus : les recommandations de l’OMS

Le nouveau coronavirus, apparu en décembre dernier en Chine, principalement Wuhan, se propage à une vitesse foudroyante. Les cas de contamination se multiplient chaque minute, et...

Read More

France : le mois de Ramadan 2020 à l’épreuve du coronavirus

L’Institut national de métrologie (INM) a annoncé, dans un communiqué publié ce mercredi 15 avril, que le croissant lunaire marquant le début du mois de Ramadan 1441-2020 devrait...

Read More

Ramadan, le mois du Saint Coran et de l’invocation

Le jeûne du Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’Islam (tout comme le pèlerinage à La Mecque, l’aumône, la profession de foi et la prière). Certainement, il est le pilier...

Read More

Ramadan 2020 et coronavirus : les recommandations de l’OMS

Posted by on Avr 21, 2020 in Divers

Ramadan 2020 et coronavirus : les recommandations de l’OMS

Le nouveau coronavirus, apparu en décembre dernier en Chine, principalement Wuhan, se propage à une vitesse foudroyante. Les cas de contamination se multiplient chaque minute, et tous les aliments et objets de notre quotidien peuvent donc devenir une source de stress. La première chose à faire, en rentrant à la maison, est de ne pas poser son sac de course sur le plan de travail (surface plane servant à la préparation des repas, aux finitions culinaires et aux découpes), véritable nid à microbes.

Tandis que la date du début du mois de Ramadan 2020 sera connue ce jeudi 23 avril, l’Organisation Mondiale de la Santé (institution, spécialisée de l’ONU pour la santé publique) a émis des recommandations pour que les trois milliards et demi de musulmans dans le monde puissent vivre ce mois si particulier, dans les meilleures conditions possibles et en toute sécurité.

Le but de cette série de conseils est de ‘concilier la sécurité des populations et les pratiques du mois de jeûne’ lors du coronavirus. Il s’agit principalement de concilier les mesures de confinement, mises en place le mardi 17 mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, aux consignes sanitaires. Et pour freiner l’expansion du Covid-19, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le Président-Directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, appelle à limiter les célébrations religieuses collectives.

Comme tout le monde le sait, le Ramadan, mois sacré de l’Islam, est marqué par des rassemblements religieux et sociaux, au cours desquels les amis, les familles, les proches, se réunissent pour rompre le jeûne ensemble (Al Iftar), après le coucher du soleil.

Les réunions familiales et conviviales ne sont pas permises en France en ces moments de crise, et les mesures sanitaires doivent être – obligatoirement – maintenues pendant le Ramadan 2020.

 

Comment vivre le Ramadan 1441-2020 pendant le confinement ?

Pour l’horaire du Ramadan 2020, qui correspond à l’année 1441 de l’hégire, l’annulation des rassemblements religieux et sociaux doit être envisagée.

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande ainsi de se fonder essentiellement sur une évaluation rationalisée des risques afin de prendre toute décision tendant à maintenir, à annuler, à retarder, à modifier, ou à restreindre un rassemblement de masse. Il s’agit particulièrement des prières surérogatoires (Salat Nafila), se pratiquant habituellement en groupe, dans une salle de prière ou à la mosquée, pendant le mois béni de Ramadan.

Les personnes en bonne santé, doivent pouvoir jeûner, comme les années précédentes, pendant ce Ramadan. Le calendrier du mois de ramadan 2020 est disponible sur le site officiel du ministère de l’Intérieur, qui est en charge des cultes.

Read More »

France : le mois de Ramadan 2020 à l’épreuve du coronavirus

Posted by on Avr 14, 2020 in Divers

France : le mois de Ramadan 2020 à l’épreuve du coronavirus

L’Institut national de métrologie (INM) a annoncé, dans un communiqué publié ce mercredi 15 avril, que le croissant lunaire marquant le début du mois de Ramadan 1441-2020 devrait être aperçu le jeudi 23 avril à 18h45 heure locale.
Plusieurs internautes français font part de leurs inquiétudes quant à la poursuite de l’épidémie de Covid-19, qui sévit un peu partout sur la planète, durant le mois de Ramadan 2020, via les réseaux sociaux. Nettement préoccupés, ces internautes, commentent la question, rigolent, ironisent, se plaignent, critiquent ou encore s’affligent, redoutent et anticipent un mois sacré, exceptionnel ou même méconnaissable.
D’un point de vue social, ce ramadan sera un peu différent vu qu’il n’y aura pas de rupture du jeûne collective, ni de veillée spirituelle en dehors des foyers. Avec la fermeture des lieux de culte, les fidèles vont ainsi devoir vivre ce mois sacré de l’Islam sans rassemblement…

Comment célébrer le Ramadan 2020 et Pâques avec la distanciation sociale ?

 

C’est une période très, très importante de l’année pour plusieurs personnes de foi, avec des musulmans qui se préparent pour le mois béni de Ramadan et des juifs et des chrétiens qui se préparent à fêter Pâques.
Pour les trois religions monothéistes (l’islam, le judaïsme et le christianisme), c’est habituellement un moment où l’on se met en relation avec les autres par des rituels et des repas spéciaux. Le rassemblement physique est un élément fondamental, voire crucial de ces célébrations religieuses. Mais comme la France impose une distanciation sociale (action de créer une distance, de prendre du recul ; rester à distance), les traditionnelles fêtes religieuses sont devenues beaucoup plus difficiles. Un couvre-feu est désormais en vigueur de 12H00 à 6H00 et le gouvernement exhorte les Français à rester chez eux.
Les lieux de culte ainsi que les endroits recevant du public ‘non-indispensables à la vie du pays’ sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Et Emmanuel Macron, le chef de l’État, dit que les gens doivent éviter de se réunir pour cultes et rites religieux.
Mais grâce aux réseaux sociaux et aux médias, les représentants des principaux cultes parviennent tout de même à garder le lien avec leur communauté. Ces derniers organisent des réunions virtuelles synchrones et communiquent fréquemment entre eux.
En se tenant informé des horaires de prières en ligne, il est possible pour les fidèles de s’unir par la prière depuis chez eux.
L’horaire du ramadan 2020 est disponible sur le site officiel du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM : le seul interlocuteur des pouvoirs publics pour la communauté musulmane).

Read More »

Ramadan 2020 en France : la date de la nuit du doute connue

Posted by on Avr 4, 2020 in International

“La date du 23 avril 2020, prévisible pour le début du mois de Ramadan 1441 par le calcul astronomique, sera probablement confirmée par l'observation de la nouvelle lune”, indique Mohamed Moussaoui, le président du Conseil Français du Culte Musulman.

La date du début du mois de Ramadan 2020 sera en principe confirmée lors de la nuit du doute (Laylat Al Chak : marquant la fin d’un mois lunaire), fixée pour le mercredi 22 avril.

À l’approche du Ramadan 2020, le bureau du Conseil Français du Culte Musulman réuni, vendredi dernier, en visioconférence, s’est penché sur les préparatifs du mois béni de Ramadan avec l’éventualité du prolongement de la période de confinement.

La période de confinement a commencé lundi 16 mars 2020. Les Français sont invités à rester chez eux afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus, qui sévit un peu partout sur la planète. “Il est fort probable que nous soyons obligés de prolonger le confinement au-delà de trois semaines. Il faut que la société civile nous aide à régler le problème”, ajoute Emmanuel Macron, le président de la République française.

Ainsi, les mesures de confinement sont appelées à durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ces dernières perturberont donc les fêtes religieuses juives et chrétiennes, ainsi que le début du Ramadan 2020-1441 au cours du mois d’avril.

Pendant le mois de Ramadan, les mosquées sont très fréquentées les soirs après le repas de rupture du jeûne, et essentiellement lors des prières de Tarawih (prières quotidiennes du soir pendant le mois de Ramadan).

Coronavirus en France : aucun culte dans les temples, les églises et les mosquées…

Les fêtes religieuses sont désormais suspendues. “En raison du rythme de la propagation de l’épidémie de Covid-19 en France, tous les lieux de culte (Mosquées, Églises, etc.) sont fermés à partir du 15 mars 2020 jusqu’à nouvel ordre sur l’ensemble du territoire”, a d’ailleurs annoncé Edouard Philippe, le Premier ministre, au micro de BFM TV.

Les hautes autorités religieuses ont réagi immédiatement aux annonces d’Edouard Philippe, en confirmant par leurs réseaux internes, qu’il n’y aurait aucun culte ouvert au public, lundi 16 mars. Le CFCM a annoncé, de son côté, qu’il appelait à “la fermeture immédiate de toutes les mosquées de France à compter du lundi 16 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre”. Le président du CFCM, demande aux responsables – et représentants – des lieux de culte de se conformer (obéir, s’adapter) à l’interdiction de tout rassemblement de plus de 70 personnes.

“Le confinement et le nouveau coronavirus ne sont pas un frein – ni un obstacle – à la pratique du jeûne. Cette crise, on la traverse en étant responsable ensemble et chacun, chacun pour soi et pour les autres”, déclare Mohamed Moussaoui, le président du Conseil Français du Culte Musulman.

Read More »

Les municipales 2020 : les bureaux de vote se préparent à accueillir les électeurs

Posted by on Mar 12, 2020 in International

Les municipales 2020 : les bureaux de vote se préparent à accueillir les électeurs

Avec l’arrivée imminente des élections municipales, les 15 et 22 mars prochains, toutefois avec la pandémie qui est en pleine propagation en France, le gouvernement a mis en place un grand nombre de mesures afin d’assurer les électeurs. D’après l’insee, 39 678 électeurs devraient participer au premier tour des municipales alors 39 690 iront voter au deuxième.
Pourquoi cette différence du nombre d’électeurs ? Et comment organise-t-on le scrutin ?

La différence entre le nombre d’électeurs le 15 mars et le 22 mars

jean-Pierre Mangiapan, le candidat en course à la mairie de Villefranche-sur-Mer, assure que c’est l’une des nouveautés des élections municipales de cette année. En effet, pour la première fois, des jeunes de 18 ans qui ont atteindront leur majorité entre les deux tours qui auront lieu, les 15 et 22 mars prochains, pourront voter durant le second tour.
Ainsi, dans la commune de Sables-D’Olonne, 12 jeunes sont concernés, par cette décision, ce qui pourrait expliquer la différence entre le nombre d’électeurs du premier et deuxième tour.
Est-ce que ces 12 électeurs vont-ils peser lourds dans les scrutins ? Peut-être. Puisque durant les élections de 2014, s’était jouée à 82 voix prés, toutefois ceci était bien avant la fusion. La ville actuelle est désormais 3 fois plus grande

Organisation des élections

Les dates des élections municipales sont fixées pour le dimanche 15 mars 2020 et le dimanche 22 mars 2020. Pour électeurs qui ne peuvent pas se déplacer aux différents bureaux de vote de leur commune, le jour des élections, ils peuvent voter par procuration.

Il est important de rappeler qu’un an après les municipales, les électeurs seront à nouveau appelés à voter en 2021, afin de participer aux élections départementales ainsi que les élections régionales.
Selon le conseiller de l’opposition Jean-Pierre Mangiapan, les bureaux de vote ouvrent le 15 mars à 8 heures du matin et fermeront vers 18 heures. Néanmoins, l’horaire de la fermeture des bureaux pourrait varier dans certaines communes vu qu’il peut être retardé grâce à un arrêté préfectoral.

Read More »

Villefranche-sur-Mer : plusieurs travaux ont enregistré un retard

Posted by on Mar 2, 2020 in Politique

Villefranche-sur-Mer : plusieurs travaux ont enregistré un retard

À seulement quelques semaines des élections municipales de 2020, Jean-Pierre Mangiapan, l’élu de l’opposition et candidat favori pour les municipales de 2020, assure que plusieurs travaux dans la commune de Villefranche-sur-Mer ont enregistré plus qu’un an de retard, en critiquant le manque d’assiduité du maire sortant, Christophe Torjani.

Où en sont les différents projets d’Ehpad ?

Après plus de 5 ans aux commandes de la mairie de Villefranche-sur-Mer, il est temps d’analyser l’évolution des projets et les promesses non tenus par le maire sortant, Christophe Torjani. Les travaux d’extension de l’Escalinada et de la Sofieta devront débuter en 2019, un an plus tard et rien encore. La raison, c’est la falaise de la commune assure le maire. Depuis le mois de juin de 2018, le maire et le directeur des Ehpad publics dans la commune, ainsi qu’une équipe d’architectes ont présenté au Villefranchois ainsi qu’au personnel, les différents projets de requalification de la Sofieta et de l’Escalinada, en affirmant que c’est un projet d’envergure cantonale, capitale et départementale.

Les travaux qui coûteraient plus de 30 millions d’euros, devraient commencer en 2019. Or, toujours aucune grue ne rode dans les parages des deux établissements.

Selon le maire qui brigue pour un nouveau mandat, Christophe Torjani, les permis pour le projet ont été déposés en mars 2019.

Les projets d’extension

Il est important de mentionner que l’Escalinada, accueille actuellement prés de 82 résidents partagés dans des chambres individuelles, après les travaux de requalification, elle pourrait accueillir plus de 102.

L’Escalinada est constitué d’un centre de préparation et de formation continue pour le concours d’entrée à l’école des aides soignantes ainsi que d’un parking. Tandis que la Sofieta peut accueillir aujourd’hui prés de 121 résidents et pourrait accueillir 42 résidents de plus après l’extension.
En outre, la création d’un pôle dédié aux troubles du comportement, ainsi que le parking de 107 places sont inclus dans les travaux d’extension.
Certes, le permis a bien été accordé le 11 mars 2019, a assuré Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller de l’opposition à Villefranche-sur-Mer, toutefois, le maire et l’équipe d’architecte n’ont pas pris en compte la falaise dans leur étude de projet. Par conséquent une étude géotechnique devrait être pratiquée afin d’assurer la faisabilité du projet.

Si tout va bien, Sivom de Villefranche a affirmé que les travaux devraient débuter, en automne et se poursuivront encore 19 mois.

Read More »
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services