Ramadan 2020 et coronavirus : les recommandations de l’OMS

Le nouveau coronavirus, apparu en décembre dernier en Chine, principalement Wuhan, se propage à une vitesse foudroyante. Les cas de contamination se multiplient chaque minute, et...

Read More

France : le mois de Ramadan 2020 à l’épreuve du coronavirus

L’Institut national de métrologie (INM) a annoncé, dans un communiqué publié ce mercredi 15 avril, que le croissant lunaire marquant le début du mois de Ramadan 1441-2020 devrait...

Read More

Ramadan, le mois du Saint Coran et de l’invocation

Le jeûne du Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’Islam (tout comme le pèlerinage à La Mecque, l’aumône, la profession de foi et la prière). Certainement, il est le pilier...

Read More

Le Congo-Brazzaville devient le 28e membre de la Société Financière Africaine

Posted by on Déc 28, 2020 in International

Le Congo-Brazzaville devient le 28e membre de la Société Financière Africaine

Selon les médias nationaux, à l’annonce de cette information, la société financière africaine se réjouit de soutenir les multiples efforts déployés par les autorités congolaises afin de valoriser son importante base de ressources naturelles.

 

Le 28e membre de la AFC

D’après les dernières actualités partagées par les journaux congolais, l’AFC, la société financière africaine, a annoncé l’accueille de la République du Congo-Brazzaville comme étant son 28e État membre, et ce, suite à l’exécution de l’Instrument d’Adhésion du pays par le ministre d’État en charge de l’Économie, les Finances publiques et l’Industrie, Gilbert Ondongo, le 20 octobre dernier.

Il est important de mentionner que le gouvernement congolais s’est engagé en faveur de la transformation économique de la croissance inclusive et au niveau structurel, afin de pouvoir s’aligner avec les stratégies mises en place au niveau de l’investissement dans l’écosystème, ainsi que la valorisation de la société financière africaine. Cette dernière se réjouit d’apporter son soutien aux différents efforts déployés par le gouvernement du Congo-Brazzaville afin de valoriser ses importantes ressources naturelles, tout en libérant le potentiel agricole du pays afin de veiller sur le bien être de la population congolaise. En outre, ce type d’engagement permettrait de favoriser la diversification et la croissance économiques, tout en œuvrant à créer plus d’offres d’emploi au Congo-Brazzaville, en assurant un développement économique durable.

 

Les mesures mises en place par le Congo-Brazzaville

 

Le président et directeur général de la Société Financière Africaine, Samaila Zubairu, a tenu à féliciter le Congo pour ces efforts en affirmant que l’AFC a le plaisir d’accueillir ce pays en tant que 28e membre de la société financière africaine, avant d’ajouter qu’à l’instar de nombreux pays africains, la République du Congo a pu faire face cette année à une double crise économique et humanitaire. Afin de remédier à cette nouvelle situation, le Congo-Brazzaville a dû augmenter ses dépenses surtout dans le secteur de la santé, tout en déployant une série de mesures visant à atténuer les conséquences de la crise.

Dans ce cadre, la Société Financière Africaine s’engage à apporter son soutien à la République du Congo afin de lui permettre une bonne reprise économique. En effet, l’AFC a présenté une stratégie d’engagement les offres d’emploi au Congo-Brazzaville, permettant d’accroître la productivité favorisant le développement durable, tout en améliorant la résilience économique globale dans le pays.

Read More »

Emploi et formation au Congo-Brazzaville : l’intersyndicale de l’agence congolaise pour l’emploi réclame le départ du DG

Posted by on Déc 27, 2020 in International

Emploi et formation au Congo-Brazzaville : l’intersyndicale de l’agence congolaise pour l’emploi réclame le départ du DG

Selon les dernières actualités concernant l’agence pour l’emploi au Congo-Brazzaville, durant une rencontre organisée le 7 décembre dernier dans la capitale congolaise, l’intersyndicale a demandé au gouvernement le départ de la directrice générale à cause des différents dysfonctionnements qui ont été enregistrés au niveau de l’agence congolaise pour l’emploi.

 

Les revendications de l’intersyndicale

Profitant de la rencontre organisée le 7 décembre dernier, l’intersyndicale de l’agence congolaise pour l’emploi, a affirmé qu’en plus de la question relative à la révocation de la directrice générale de l’ACPE, il revendique aussi le payement des différents salaires arriérés, qui ont été hérités de l’ancien office national de l’emploi et de la main-d’œuvre, ainsi que la tenue de la Commission d’avancement paritaire. En outre, l’intersyndicale demande aussi la régularisation de la situation de Cnss des cotisations sociales à la Caisse nationale de la sécurité sociale.

Selon le secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Congo, Kamango Douniama, suite aux différentes réunions effectuées avec la directrice générale de l’agence congolaise pour l’emploi, qui se sont soldées par des échecs à cause du refus de la tenue des CAPA, du paiement des salaires arriérés des différents agents de l’ex-Onemo, ainsi que la régularisation de la situation des cotisations Cnss, l’intersyndicale demande de la part des pouvoirs publics le départ de la nouvelle directrice générale avec toute son équipe.

Dysfonctionnement de l’agence

Il est important de mentionner que l’intersyndicale avait déjà saisi le ministère, le 10 novembre et le 9 juin derniers avant de réaliser plusieurs réunions avec la directrice de l’agence congolaise pour l’emploi. Ces rencontres se sont soldées par des échecs. Afin de remédier à la situation, la direction générale a été informée des conclusions qui ont été mises en place pour essayer d’améliorer et de résoudre le climat social permettant ainsi d’assurer le bon fonctionnement de la structure. Alors que l’objectif principal de l’agence est de permettre la mise en place des offres d’emploi au Congo-Brazzaville afin de lutter contre la pauvreté, les multiples problèmes internes ont induit le dysfonctionnement du système.

Read More »

Emploi et formation au Congo-Brazzaville : l’agence congolaise pour l’emploi adopte son plan d’action pour 2021

Posted by on Déc 27, 2020 in International

Emploi et formation au Congo-Brazzaville : l’agence congolaise pour l’emploi adopte son plan d’action pour 2021

Selon les dernières actualités partagées par la presse écrite congolaise, le Comité de direction de l’ACPE, (l’Agence congolaise pour l’emploi) a effectué le 18 décembre dernier, la session budgétaire de 2021 sous la direction d’Auxence Léonard Okombi.
Au cours de cette rencontre marquée par la présence de Noelly Oyabiki Iwandza, la directrice de l’agence congolaise pour l’emploi, plusieurs points ont été mis en place afin de permettre une meilleure employabilité des jeunes au offres d’emploi au Congo-Brazzaville.

Rencontre du Comité de direction de l’ACPE

Suite à cette réunion, les différents membres du Comité se sont mis d’accord sur le procès-verbal qui a été mis en place durant les saisons précédentes. En outre, les membres de direction de l’institution ont pu adopter plusieurs autres points concernant le projet du règlement intérieur, le projet de budget 2021, le projet d’action 2021, le rapport financier du semestre de l’année en cours et le rapport d’activités de juin 2020. Néanmoins, le budget mis en place pour les différents projets n’ont pas été communiqué aux médias locaux.

Il est important de mentionner que selon les membres de direction de l’agence congolaise pour l’emploi, malgré qu’au cours de la rencontre le comité a pu adopter plusieurs recommandations pour cette session en veillant à fixer le plan stratégique, le budget et le programme 2020-2022, la priorité de l’agence est avant tout de proposer plus d’offres d’emploi en Congo-Brazzaville, surtout pour la jeunesse congolaise.
En outre, il est essentiel de rappeler que les nouveaux membres de Comité qui font partie du service public de l’emploi, ont pu prendre officiellement leurs fonctions, au mois de novembre 2019 dans la capitale congolaise. Ces nouveaux membres sont, la directrice de l’Agence congolaise pour l’emploi, Noelly Oyabiki Iwandza et Patrick Ntsibat, le directeur du Fonds national d’appui à l’employabilité et d’apprentissage.

Les nouveaux locaux de l’agence congolaise pour l’emploi

Selon Noelly Oyabiki Iwandza, la directrice de l’Agence congolaise pour l’emploi, la direction générale de l’agence travaille depuis un certain temps dans ses nouveaux locaux qui se situent au niveau de l’immeuble de l’Association des conférence épiscopales de la région de l’Afrique centrale, au quatrième étage. L’étage abrite le bureau de la délégation du contrôle budgétaire et l’agent comptable de l’agence, ainsi que plusieurs directions.

Durant le mois de janvier dernier, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes, le ministre de l’Enseignement technique et Professionnel, de la formation qualifiante et de l’Emploi, a effectué la visite des nouveaux locaux afin d’inaugurer le nouvel espace qui est dédié aux chercheurs d’emploi dans le pays.

Read More »

Ramadan 2020 et coronavirus : les recommandations de l’OMS

Posted by on Avr 21, 2020 in Divers

Ramadan 2020 et coronavirus : les recommandations de l’OMS

Le nouveau coronavirus, apparu en décembre dernier en Chine, principalement Wuhan, se propage à une vitesse foudroyante. Les cas de contamination se multiplient chaque minute, et tous les aliments et objets de notre quotidien peuvent donc devenir une source de stress. La première chose à faire, en rentrant à la maison, est de ne pas poser son sac de course sur le plan de travail (surface plane servant à la préparation des repas, aux finitions culinaires et aux découpes), véritable nid à microbes.

Tandis que la date du début du mois de Ramadan 2020 sera connue ce jeudi 23 avril, l’Organisation Mondiale de la Santé (institution, spécialisée de l’ONU pour la santé publique) a émis des recommandations pour que les trois milliards et demi de musulmans dans le monde puissent vivre ce mois si particulier, dans les meilleures conditions possibles et en toute sécurité.

Le but de cette série de conseils est de ‘concilier la sécurité des populations et les pratiques du mois de jeûne’ lors du coronavirus. Il s’agit principalement de concilier les mesures de confinement, mises en place le mardi 17 mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, aux consignes sanitaires. Et pour freiner l’expansion du Covid-19, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le Président-Directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, appelle à limiter les célébrations religieuses collectives.

Comme tout le monde le sait, le Ramadan, mois sacré de l’Islam, est marqué par des rassemblements religieux et sociaux, au cours desquels les amis, les familles, les proches, se réunissent pour rompre le jeûne ensemble (Al Iftar), après le coucher du soleil.

Les réunions familiales et conviviales ne sont pas permises en France en ces moments de crise, et les mesures sanitaires doivent être – obligatoirement – maintenues pendant le Ramadan 2020.

 

Comment vivre le Ramadan 1441-2020 pendant le confinement ?

Pour l’horaire du Ramadan 2020, qui correspond à l’année 1441 de l’hégire, l’annulation des rassemblements religieux et sociaux doit être envisagée.

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande ainsi de se fonder essentiellement sur une évaluation rationalisée des risques afin de prendre toute décision tendant à maintenir, à annuler, à retarder, à modifier, ou à restreindre un rassemblement de masse. Il s’agit particulièrement des prières surérogatoires (Salat Nafila), se pratiquant habituellement en groupe, dans une salle de prière ou à la mosquée, pendant le mois béni de Ramadan.

Les personnes en bonne santé, doivent pouvoir jeûner, comme les années précédentes, pendant ce Ramadan. Le calendrier du mois de ramadan 2020 est disponible sur le site officiel du ministère de l’Intérieur, qui est en charge des cultes.

Read More »

France : le mois de Ramadan 2020 à l’épreuve du coronavirus

Posted by on Avr 14, 2020 in Divers

France : le mois de Ramadan 2020 à l’épreuve du coronavirus

L’Institut national de métrologie (INM) a annoncé, dans un communiqué publié ce mercredi 15 avril, que le croissant lunaire marquant le début du mois de Ramadan 1441-2020 devrait être aperçu le jeudi 23 avril à 18h45 heure locale.
Plusieurs internautes français font part de leurs inquiétudes quant à la poursuite de l’épidémie de Covid-19, qui sévit un peu partout sur la planète, durant le mois de Ramadan 2020, via les réseaux sociaux. Nettement préoccupés, ces internautes, commentent la question, rigolent, ironisent, se plaignent, critiquent ou encore s’affligent, redoutent et anticipent un mois sacré, exceptionnel ou même méconnaissable.
D’un point de vue social, ce ramadan sera un peu différent vu qu’il n’y aura pas de rupture du jeûne collective, ni de veillée spirituelle en dehors des foyers. Avec la fermeture des lieux de culte, les fidèles vont ainsi devoir vivre ce mois sacré de l’Islam sans rassemblement…

Comment célébrer le Ramadan 2020 et Pâques avec la distanciation sociale ?

 

C’est une période très, très importante de l’année pour plusieurs personnes de foi, avec des musulmans qui se préparent pour le mois béni de Ramadan et des juifs et des chrétiens qui se préparent à fêter Pâques.
Pour les trois religions monothéistes (l’islam, le judaïsme et le christianisme), c’est habituellement un moment où l’on se met en relation avec les autres par des rituels et des repas spéciaux. Le rassemblement physique est un élément fondamental, voire crucial de ces célébrations religieuses. Mais comme la France impose une distanciation sociale (action de créer une distance, de prendre du recul ; rester à distance), les traditionnelles fêtes religieuses sont devenues beaucoup plus difficiles. Un couvre-feu est désormais en vigueur de 12H00 à 6H00 et le gouvernement exhorte les Français à rester chez eux.
Les lieux de culte ainsi que les endroits recevant du public ‘non-indispensables à la vie du pays’ sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Et Emmanuel Macron, le chef de l’État, dit que les gens doivent éviter de se réunir pour cultes et rites religieux.
Mais grâce aux réseaux sociaux et aux médias, les représentants des principaux cultes parviennent tout de même à garder le lien avec leur communauté. Ces derniers organisent des réunions virtuelles synchrones et communiquent fréquemment entre eux.
En se tenant informé des horaires de prières en ligne, il est possible pour les fidèles de s’unir par la prière depuis chez eux.
L’horaire du ramadan 2020 est disponible sur le site officiel du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM : le seul interlocuteur des pouvoirs publics pour la communauté musulmane).

Read More »
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services