Emploi et formation au Congo-Brazzaville : l’intersyndicale de l’agence congolaise pour l’emploi réclame le départ du DG

Emploi et formation au Congo-Brazzaville : l’intersyndicale de l’agence congolaise pour l’emploi réclame le départ du DG

Posted by on Déc 27, 2020 in International

Emploi et formation au Congo-Brazzaville : l’intersyndicale de l’agence congolaise pour l’emploi réclame le départ du DG

Selon les dernières actualités concernant l’agence pour l’emploi au Congo-Brazzaville, durant une rencontre organisée le 7 décembre dernier dans la capitale congolaise, l’intersyndicale a demandé au gouvernement le départ de la directrice générale à cause des différents dysfonctionnements qui ont été enregistrés au niveau de l’agence congolaise pour l’emploi.

 

Les revendications de l’intersyndicale

Profitant de la rencontre organisée le 7 décembre dernier, l’intersyndicale de l’agence congolaise pour l’emploi, a affirmé qu’en plus de la question relative à la révocation de la directrice générale de l’ACPE, il revendique aussi le payement des différents salaires arriérés, qui ont été hérités de l’ancien office national de l’emploi et de la main-d’œuvre, ainsi que la tenue de la Commission d’avancement paritaire. En outre, l’intersyndicale demande aussi la régularisation de la situation de Cnss des cotisations sociales à la Caisse nationale de la sécurité sociale.

Selon le secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Congo, Kamango Douniama, suite aux différentes réunions effectuées avec la directrice générale de l’agence congolaise pour l’emploi, qui se sont soldées par des échecs à cause du refus de la tenue des CAPA, du paiement des salaires arriérés des différents agents de l’ex-Onemo, ainsi que la régularisation de la situation des cotisations Cnss, l’intersyndicale demande de la part des pouvoirs publics le départ de la nouvelle directrice générale avec toute son équipe.

Dysfonctionnement de l’agence

Il est important de mentionner que l’intersyndicale avait déjà saisi le ministère, le 10 novembre et le 9 juin derniers avant de réaliser plusieurs réunions avec la directrice de l’agence congolaise pour l’emploi. Ces rencontres se sont soldées par des échecs. Afin de remédier à la situation, la direction générale a été informée des conclusions qui ont été mises en place pour essayer d’améliorer et de résoudre le climat social permettant ainsi d’assurer le bon fonctionnement de la structure. Alors que l’objectif principal de l’agence est de permettre la mise en place des offres d’emploi au Congo-Brazzaville afin de lutter contre la pauvreté, les multiples problèmes internes ont induit le dysfonctionnement du système.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services