La fermeture du « The Independent » sonne la fin de l’ère de la presse papier

La fermeture du « The Independent » sonne la fin de l’ère de la presse papier

Posted by on Nov 1, 2016 in Médias & TV

La fermeture du « The Independent » sonne la fin de l’ère de la presse papier

Comme « Libération » en France, l’heure est venue pour la Grande Bretagne pour saluer l’un des journaux les plus marquants de l’histoire du Royaume. « The Independent » a décidé d’arrêter l’édition de son journal papier, le mois de mars dernier, pour passer à une édition 100% numérique. Et si l’info a choqué certains, d’autres l’ont vu venir. En effet, la fermeture de cette icône de la presse britannique marque la fin de toute une ère pour la presse papier qui cède la place actuellement à la presse numérique.

Le quotidien le moins vendu en Grande Bretagne  

grande-bretagne-the-independent-arrete-son-edition-papier-et-passe-au-100-numerique_5514869

La décision de bloquer la production de la version papier de « The Independent » est loin d’être un simple coup de tête. Alors qu’il avait touché la barre des 420000 exemplaires distribués en une journée en 1989, le quotidien a vu ses chiffres se reculer jusqu’aux 60000 exemplaires seulement, faisant de lui le quotidien le moins distribué sur le marché britannique.  Quant aux concurrents, « The Sun » réalisait une distribution de 1,8 million d’exemplaires par jour devant « The Daily Mail » qui en faisait 100000 de moins. « The Daily Telegraph » touchait la barre des 490000 exemplaires en une journée, « The Guardian » comptait 1660000 exemplaires par jour.

Le journal révolutionnaire jette le stylo pour le clavier

A l’époque de sa création en 1986, « The Independent » se présentait comme la voix indépendante de tout parti politique. C’était une nouveauté extrême pour la presse britannique qui est ainsi entré dans une nouvelle ère avec une plume plus libre. Avec son slogan « Nous le sommes, l’êtes-vous », le journal attirait les lecteurs en prenant des positions très claires dans les plus délicates des affaires qui se passaient dans le monde.

Autre que la suppression d’une centaine d’emplois – 25 nouveaux postes seront créés pour les besoins de la rédaction numérique -, la fin de l’édition papier de « The Independent » déclare la fin de l’ère des quotidiens en papier en faveur des versions numériques (sites web, application mobile, etc.).

Une décision imposée par les lecteurs

« C’est un changement imposé par les lecteurs », pense Evgeny Lebedev, le propriétaire du journal. Si le média a décidé de migrer vers le digital, c’est qu’il a trouvé son profit dans cette nouvelle forme qui est en train de manger la presse papier : en France par exemple, 52% de la population lisent sur le web, 48% en revanche sont toujours fidèles au print.

« The Independent » n’est en effet pas le premier cas dans le monde. De nombreux quotidiens se sont passés de leur version papier pour se concentrer uniquement au digital. D’autres ont préféré se concentrer sur les deux au même temps avec une préférence pour le web. En revanche, certains groupes ont loupé ce passage comme le groupe Robert Lafont à qui on met en question sa capacité de survivre à cette époque où tout devient numérique. ?

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services