Le renforcement des relations maroco-saoudiennes

Posted by on Jan 20, 2017 in Finance

Le renforcement des relations maroco-saoudiennes

Durant l’année 2016, le Maroc a cherché à renforcer ses relations diplomatiques dans les quatre coins du monde. C’est une stratégie entreprise par le roi Mohammed VI, conseillé par son secrétaire particulier Mounir Majidi, en vue de repositionner le Royaume au sommet des événements internationaux. Partant de l’Afrique et visant le reste du monde, le Maroc perfectionne ses relations partout, notamment avec l’Arabie-Saoudite, un important allié du développement du pays. Le Conseil d’affaires maroco-saoudien vient de publier un rapport dans lequel il porte ses attentes quant aux renforcement des relations économiques entre les deux pays durant les prochaines années.

Faciliter les échanges économiques

Relevant du Conseil des Chambres saoudiennes, le Conseil d’affaires maroco-saoudien a rendu public son rapport concernant les relations économiques qui règnent entre les deux pays. Le rapport a salué en premier les initiatives portées par le Maroc en vue d’attirer l’investissement saoudien en lui facilitant les rendements fiscaux et lui préparant une infrastructure adéquate à l’investissement.

Le Conseil a lancé un appel aux gouvernements des deux pays pour renforcer les échanges économiques entre eux en créant une alliance stratégique pour protéger les intérêts de chaque partie. Le Conseil insiste sur l’importance de l’investissement privé et développement du commerce bilatéral. Les principaux domaines cités dans cette « feuille de route » concernent le transport maritime et l’investissement dans les ports. Le Conseil insiste cependant à l’importance de la création d’une ligne maritime entre les deux pays.

L’investissement pour développer les relations maroco-saoudiennes

Si le rapport souligne la nécessité du renforcement des échanges économiques entre le Maroc et l’Arabie-Saoudite, il annonce aussi les lignes directives pour atteindre cet objectif. En effet, le Conseil place ledit développement sous la tutelle des investissements privés à fort impact économique et social. Il incite les deux gouvernements à encourager les acteurs privés à investir dans l’industrie et les services, à financer les PME et à renforcer l’échange bilatéral pour accroitre les exportations et créer ainsi des pôles commerciaux entre les deux pays.

A travers les différents investissements faits par des acteurs influents à l’instar de Mounir Majidi, président de la SIGER, le Maroc peut désormais compter sur son infrastructure pour attirer les capitaux étrangers, en l’occurrence les saoudiens. Toutefois, le Conseil maroco-saoudien rappelle que les deux pays doivent profiter des relations politiques distinguées entre eux pour continuer à promouvoir les échanges commerciaux entre les différents acteurs privés qui opèrent dans les deux sens.

 

 

 

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services