Les conditions de validité du jeûne durant le mois de Ramadan

Les conditions de validité du jeûne durant le mois de Ramadan

Posted by on Mar 10, 2019 in Divers

Les conditions de validité du jeûne durant le mois de Ramadan

 

À seulement deux semaines du début du mois de ramadan 2019, la communauté musulmane se prépare physiquement et psychologiquement à jeûner durant tout un mois. En effet, la pratique du jeûne en islam est soumise à un certain nombre de conditions qui peuvent valider la pratique ou l’invalider. Zoom sur les prescriptions à connaître pour le mois du jeûne en Islam.

Les conditions pour jeûner le mois béni

Selon l’imam de la grande mosquée de Paris, la première condition afin d’accomplir le jeûne est d’être pubère et de disposer de toutes vos facultés mentales et physique et de jeûner par consentement.
Toutes les personnes malades, âgées, ou en voyages, les enfants ainsi que les femmes enceintes, ou en période de menstruation, sont dispensés de jeûner le mois de ramadan. Certaines personnes peuvent récupérer plus tard en jeûnant un nombre équivalent de jours ou en alimentant des pauvres.
Selon le hadith du prophète Mohamed (paix et bénédiction de dieu soient sur lui) « Tout acte ne vaut que par l’intention de la personne ». En effet, l’une des conditions qui détermine la validité de tous actes d’adoration, comme le jeûne est l’intention sincère d’accomplir cet acte pour dieu. Par conséquent sans la formulation de son intention de jeûner pour dieu, le jeûne n’est pas accepté.
Durant le mois de Ramadan, la formulation de l’intention de jeûner pourrait être accomplie une seule fois la veille du premier jour de ramadan.
Alors que pour le jeûne non-obligatoire comme jeûner les jours blancs, l’intention de jeûner peut être effectué le matin au réveil, comme la tradition prophétique rapporté par l’épouse du Messager de Dieu, Aïcha.

Comment jeûner le mois de ramadan ?

Jeûner consiste à se priver de boire, de manger, de fumer ou d’avoir des relations conjugales, de l’aube jusqu’au coucher du soleil.
Prendre des médicaments est inclus dans les causes d’invalidité du jeûne. C’est pour cette raison que les malades peuvent être dispensés de jeûner. En outre, le vomissement et le saignement volontaire comme pour une opération ou un don de sang, peut aussi annuler le jeûne.

Comment compenser les jours non-jeûnés ?

Selon les conditions qui ont permis au personne de ne pas jeûner, volontairement ou involontairement, les musulmans peuvent compenser les jours non-jeûnés.
Si la personne est incapable de jeûner parce qu’il est en voyage, ou malade, ou si une femme est enceinte ou en état de menstruation, elle doit compenser la totalité des jours non jeûnés durant l’année qui s’écoule et bien avant le nouveau mois de Ramadan ne débute.
Toutefois, rompre le jeûne d’une façon volontaire en ayant un rapport sexuel par exemple, peut se faire rattraper en continuant de jeûner le jour rompu tout en veillant à jeûner deux mois consécutifs. Pour plus de détails vous pouvez consulter le calendrier ramadan 2019 et les horaires.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services